L’airbag en équitation ? Nos athlètes partagent leur avis

12 juillet 2019 ,

Conscients des besoins du cavalier qui recherche sécurité et esthétisme, nous nous sommes lancé le défi de réaliser le premier airbag d’équitation qui combine confort, protection et discrétion.

Les enjeux de notre sport en terme de sécurité

L’équitation est un sport de passion mais aussi un sport dangereux, à haut niveau comme en loisir. Les perspectives d’amélioration dans le domaine de la sécurité des cavaliers sont encore grandes. À l’instar de la bombe d’équitation il y a plusieurs dizaines d’années, l’airbag est une protection qui doit encore entrer dans les moeurs des cavaliers.

Bien loin des textiles rigides et de la protection peu esthétique, notre expérience des matières innovantes nous a permis de créer, avec la société In&Motion, un airbag d’une génération nouvelle alliant confort, protection et discrétion. Ce nouveau gilet airbag Horse Pilot offre une protection optimale des zones vitales du corps : abdomen, thorax, cou, épaules, dos et colonne vertébrale.

S’apparentant à un gilet sans-manche cintrée, l’airbag est zippé sous une pièce dont nous avons travaillé le design : une surépaisseur extrêmement fine et extensible, pour ne pas ajouter de poids au gilet tout en supportant le gonflement de l’airbag.

Facile à dissimuler sous la veste de compétition compatible, l’esthétisme s’en voit préservé.

Et si vous rejoigniez le mouvement ?

Car même les plus grands cavaliers sont conscients du risque en équitation, nos athlètes partagent leur avis sur le port de l’airbag à l’entraînement, comme en compétition. 

Guillaume Canet : J’ai trop vu d’accidents de gens vraiment très talentueux, d’excellents cavaliers… Je trouve ça complètement dingue qu’aujourd’hui, à l’époque à laquelle nous sommes et avec tous les progrès techniques qu’il y a, on puisse ne pas porter de veste airbag dans un sport qui peut être assez dangereux.

Avant c’était une espèce de sac qui était ample, qui prenait de la place et qui n’était pas très agréable. Maintenant ce n’est plus rien en terme de contrainte. Que je porte une veste airbag ou une veste normale, je ne vois pas la différence et ça me rassure quand même de savoir que si je me prends une grosse chute, ma colonne et mes cervicales, ou même mes organes vitaux seront protégés.

Je trouve que quand on chute et qu’on se prend 600 kilos sur soi, ce qui a d’ailleurs été le cas pour moi. J’ai fait une chute à l’âge de 18 ans et je me suis pété tout le côté droit. J’aurais pu vraiment avoir des séquelles. c’est très important de monter avec plus de sécurité.

Je pense qu’à un moment le gilet airbag va devenir obligatoire. Ce qui serait vraiment formidable c’est que des marques comme Horse Pilot investissent dans des professionnels pour du sponsoring, car je pense qu’à partir du moment où des professionnels porteront cette veste airbag, tout le monde va suivre derrière. C’est aux professionnels de montrer l’exemple et de passer par là. «Je mets pas d’airbag, moi je n’ai pas besoin» et il suffit d’une fois. On l’a vu avec des grands cavaliers que ça peut avoir des fins dramatiques.

Quand c’était gênant parce que trop lourd, trop chaud, je pouvais comprendre à la rigueur que les professionnels n’aient pas envie, mais plus maintenant. J’entends même beaucoup de cavaliers aujourd’hui, comme Marie Hécart par exemple, qui me dit que quand elle doit monter des jeunes chevaux qu’elle ne connaît pas, c’est idiot de ne pas porter d’airbag.

En moto on est beaucoup plus protégés. C’est assez fou. Il y a beaucoup plus de protections qu’à cheval alors que quand on y pense, on prend autant de risques à sauter un parcours à cheval qu’en moto cross. L’équitation reste un sport qui est encore assez léger sur la sécurité.

Je pense qu’aujourd’hui, et ça concerne aussi bien les jeunes que les amateurs, c’est aberrant de ne pas monter à cheval avec une veste airbag.

Crédits photo: Stéphane Candé pour Horse Pilot

 

Athina Miliotis : Je porte le gilet airbag car sans lui je me sens vulnérable.

L’équitation est ma passion depuis des années mais je ne suis pas à l’abri d’une chute plus ou moins grave. Un accident est vite arrivé ! Je ne voudrais pas devoir arrêter mon activité professionnelle et que toute ma vie soit bouleversée à cause d’une chute. J’en ai notamment eu deux importantes qui auraient pu me coûter la colonne vertébrale. Une fois ma jument a sauté en basculant les postérieurs tellement loin qu’elle a fait une roulade avant sur moi, l’airbag a amorti son poids. La deuxième fois, je suis tombée le dos sur la barre, la photo en témoigne.

J’ai vu de nombreux accidents où certains cavaliers ne s’en sont pas forcément sorti avec juste quelques courbatures. C’est pour cela que je le porte tous les jours, même à l’entraînement sur le plat… J’ai choisi l’airbag Horse Pilot car il est plus léger que les autres, il se déclenche bien et couvre toutes les zones vitales du corps et même le coccyx avec sa prolongation dans le bas du dos. De plus il est très esthétique avec son bomber ou sa veste de concours intégrée. Il ne faut pas oublier que quand on est amateur, on aime quand même avoir le style (rires).

J’espère que dans le futur la sécurité sera un enjeu majeur de notre sport, que les moyens de protection seront toujours plus légers, rapides et efficaces. Mais surtout, que les cavaliers vont comprendre l’importance de se protéger car c’est grâce à une communauté active que l’on aura les idées et le recul pour créer des équipements adaptés.

Chute à cheval d'Athina Miliotis

 

Jérôme Guery : Je suis d’un naturel très, voire trop, prudent (rires). J’ai décidé d’équiper mes cavaliers, ma famille et moi-même d’un airbag Horse Pilot après qu’un accident soit intervenu dans mes écuries. Ma cavalière à la maison a fait une belle chute avec un jeune cheval, elle n’est pas passée loin de la paralysie. Par chance, elle s’en est bien sortie. En tant que père de famille, c’est ma responsabilité de prendre ce genre de dispositions afin d’éviter des conséquences dramatiques.

L’airbag Horse Pilot est complet, confortable, on s’y sent en sécurité. Il est élégant car il se porte près du corps, une note importante dans notre sport.

 

Témoignage de Jerôme Guery

 

Philippe Rozier : L’élégance et la liberté de mouvement sont des éléments fondamentaux en équitation. C’est pour cela que j’ai contacté Horse Pilot. Car la marque reflète bien la classe et l’élégance à cheval. L’équitation est quand même l’un des seuls sports où l’on monte à cheval en costume-cravate.

Dans d’autres sports comme la moto ou le ski, le fait de s’équiper fait classe, alors qu’en équitation le fait de vouloir s’équiper donne l’impression que l’on a peur…

Alors que c’est faux.

Souvent quand un cavalier tombe, son réflexe est de s’accrocher pour pas se faire mal. Alors que là, avec le gilet airbag, on peut se laisser aller. Il nous permet de nous sentir plus compétitif.

Par exemple, un élève qui porte un airbag, si on lui demande dans un double à 6 foulées d’enlever une foulée, il le fera et se sentira plus en sécurité. Il arrivera plus facilement à se surpasser. Les jeunes s’identifient à nous. Si on porte un gilet airbag, cela leur donnera l’envie d’en porter. 

 

Témoignage de Philippe Rozier

 

Félicie Bertrand : C’est Horse Pilot qui m’a amenée à l’airbag mais je pense que j’y serai venue de toute façon. Quand l’équipe me l’a proposé, je n’ai pas hésité une seconde. C’était une évidence !

Je trouve ça génial, on l’a déclenché l’autre jour sur le stand, on a vraiment un sentiment de sécurité.

 

François Mathy : Je n’ai jamais porté d’airbag. Cependant, je suis pour l’idée d’en porter. Une fois porté, il est parfait et on peut difficilement faire mieux. La veste se porte très bien, la liberté de mouvement et le confort sont au rendez-vous. Elle est peut-être un tout petit peu plus lourde mais comme la veste Aerotech est légère, cela ne pose aucun problème. On sent la cartouche à droite sous la veste mais le fait qu’elle soit plate est un avantage car cela ne gêne pas du tout.

 

Lysa Doerr: Les gilets sont de plus en plus légers et élastiques. J’hésite de moins en moins à en porter… Même en concours, je n’hésite plus à en porter. Avec le nouveau système d’attache aimanté, on peut le mettre et le retirer facilement et rapidement. Très pratique, surtout en cas d’oubli et que l’on descend du cheval alors que l’on est encore accroché. 

 

Encore plus de témoignages de cavaliers :

L’équitation, c’est aussi une question de sécurité. N’attendez plus pour rejoindre la team airbag addict Horse Pilot !

Découvrez en détail notre gilet airbag pour cavalier