Charles, International Digital Manager chez Horse Pilot

15 mars 2022 ,

Il est temps de découvrir un nouveau membre de la Team Horse Pilot. Aujourd’hui, c’est au tour de Charles, International Digital Manager chez Horse Pilot, de répondre à nos questions. 

Portrait

 

Hello, moi c’est Charles, encore quadra, je suis marié et papa de 2 enfants (une petite fille de 2 ans 1/2 et un grand garçon de 7 ans). Originaire de Nantes, je réside dans la belle cité phocéenne de Marseille depuis 4 ans. Mais avant d’arriver ici, j’ai vécu de nombreuses années à l’étranger, notamment au Maroc (Casablanca & Rabat) et au Canada (Toronto/Ontario). Je viens du monde de l’Architecture, dans lequel j’ai rapidement développé une appétence pour la modélisation 3D. J’ai eu ma première adresse email en 1995 dans le tout premier cybercafé nantais (!) Mais c’est vers la fin des années 90 que je me suis tourné complètement vers le digital, on sentait bien qu’Internet allait révolutionner notre mode de vie, mais comment ? Ma curiosité n’en n’était que plus excitée. Aucune formation spécifique n’existait à l’époque, j’ai donc dans un premier temps appris par moi-même puis je me suis formé auprès des meilleurs en travaillant au sein de multinationales comme Microsoft ainsi que dans d’autres structures de consulting pour grand comptes et de très belles start-ups.

Tes expériences professionnelles

 

Mes expériences professionnelles les plus marquantes ont toujours été à la base de rencontres humaines. Et ce quelque soit l’échelle de l’entreprise dans laquelle j’ai travaillé. C’est le ciment des entreprises qui réussissent. Que ce soit l’équipe de Microsoft avec laquelle j’ai toujours plein d’affinités, j’ai toujours gardé d’excellent rapports avec les entreprises où j’ai travaillé. Certaines expériences furent particulièrement marquantes comme celles au sein des Ministères du Gouvernement Marocain où nous avons dû réaliser un audit qualité sur l’ensemble du parc ministériel (le nouveau premier ministre à l’époque s’était posé comme question : quelle est la qualité des sites ministériels ? Nous avons donc audité 68 sites, rencontré toutes les équipes du gouvernement, attaqué leurs serveurs et formé plus de 450 personnes pour les accompagner dans la mutualisation de leurs services en ligne). Ou bien encore sous l’égide de l’USAID, accompagner le Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique dans ses projets e-commerce. Dans un autre registre concevoir et développer la visibilité SEO pour de nombreuses start-ups comme Wondereur qui promeut des artistes contemporains au coeur du CSI de Toronto fut une expérience inoubliable.

Mais ce qui m’a tout naturellement conduit à rejoindre Horse Pilot, c’est mon lien à l’équitation : j’ai eu la chance de baigner dans le monde du cheval depuis toujours. Cette passion m’a été transmise par mon père qui s’intéressait à un large panel de pratiques équestres : en ballade, lors de concours hippiques, à la chasse mais également par l’attelage ; ainsi on peut dire que ce monde fait vraiment partie de ma culture. Pour ma part, c’est surtout dans la voltige équestre que j’ai pu évoluer jusqu’à être classé champion de France par équipe en 1984. Aujourd’hui, je suis donc passé de « Voltigeur à Pilot » comme aime à le dire notre RH Julia 😉 Mon expérience en tant que cavalier me permet de mieux saisir les subtilités du public/de la clientèle ciblée par Horse Pilot.

Ton rôle chez Horse Pilot

 

En tant que Digital Manager, j’écris et accompagne la croissance de l’entreprise sur le web, et ceci dans une optique internationale. Mes responsabilités englobent toute la sphère digitale : des performances de l’infrastructure à la qualité des hébergements des sites, de la compréhension des datas de nos utilisateurs, à l’aspect Webmarketing afin de donner de la visibilité à nos produits sur les nouveaux marchés ainsi qu’à l’amélioration de l’expérience utilisateur. Une part importante de mon travail est donc de consolider la marque auprès de nos principaux marchés, mais aussi porter celle-ci vers des territoires où elle est encore peu connue, afin de développer notre acquisition. Et là, nous sommes sur une croissance annuelle du CA à deux chiffres qui ferait pâlir d’autres marques… en avant !!! Je coordonne donc aussi le développement technique de tous nos outils de publication pour rendre les sites Horse Pilot plus attractifs, agréables, pratiques et fonctionnels auprès de nos internautes. Ceci afin de rendre votre expérience client la plus réussie possible, de la recherche jusqu’à l’achat de vos produits préférés ! Mon scope métier est donc au plus large ! Et ça, je le kiff au quotidien…

À ce propos, si vous êtes un dévelopeur web front & back et que les challenges vous motivent, faites-vous connaître au près de notre board RH, on recrute !

 

 

Digital Manager chez Horse Pilot

Ton rapport à l’équitation

 

J’ai grandi dans cet univers baigné d’odeurs de paille, de foin, de crottins, du Sapo avec lequel on entretien les cuirs et au son des granulés et des céréales comme l’orge ou l’avoine au fond du sceau. Les chevaux ont toujours été présents dans ma famille. Depuis mon grand-oncle Marcel qui a fondé les clubs hippiques de la Salantine et de la Gourmette à Nantes ; mon père nous a très tôt mis le pied à l’étrier et je le remercie infiniment car ceci ne s’oublie pas ! « Bon cheval juge son cavalier ». Et j’ai exercé ce sport avec tous types de chevaux : des shetlands, aux doubles-poney en passant par des selles-français, aux ‘trottous’ et cobs normand ainsi que les Connemaras. Ils sont toujours présents dans mon esprit : Ultra-chic, Moïse, Mangalore, Nord-Eclair, Marguerite, Jimmy… les nommer me renvoie à tant de bons souvenirs. Comme Luron et Laridon, deux pottoks que nous avions eu très jeunes avant leur débourrage (un sport à par entière… ^^) ; l’un est resté complètement sauvage, tandis que l’autre est devenu champion de France de CSO à Lamotte-Beuvron !

Ta passion pour le sport

 

J’ai fait beaucoup de sport étant adolescent : de l’équitation bien sûr, mais la voltige me prenait beaucoup de temps : trois entraînements par semaine plus les représentations le week-end. Mais aussi du ski, du tennis, de l’escrime, de la plongée, des sauts en parachute et un peu de bateau avec les copains. Désormais, j’ai mis l’équitation de côté et me focalise sur la natation que je pratique 1 à 2 fois par semaine. J’y reviendrais certainement avec mes petits loups.

Ta tenue Horse Pilot ?

 

Parmi mes produits Horse Pilot préférés, il y a le long manteau Integral car il possède une coupe technique adapté aux cavaliers et une longueur qui protège bien les cuisses. C’est un vêtement qui a une vraie personnalité, au style typiquement cavalier de par sa forme, et qui s’adapte parfaitement à la pratique de la moto de part la posture similaire. Ensuite, mon deuxième coup de cœur est la doudoune légère Softlight : elle est également optimale pour les sorties en 2 roues, car je peux la mettre au-dessus de ma veste de protection de moto sans être gêné au niveau de la protection dorsale, des coudières et des épaulettes. J’adore aussi la veste Storm hyper légère et ventilée pour la mi-saison (je viens de la tester au ski : au top !)

Ta phrase inspirante ?

 

J’en ai tellement en tête qu’il est difficile d’en choisir une seule « citation équestre ». « Apprenez à écouter ce que votre cheval murmure à votre oreille. » ou « l’équitation est le seul sport individuel où il faut être deux et ne faire qu’un » mais si je devais en retenir une ce serait celle-ci : « la seule raison d’être d’un obstacle est d’être dépassé ».

 

Tes musiques coup de cœur

 

La musique est très présente dans mon quotidien. Aficionado de la radio FIP ou de radio Grenouille, je me ressource et m’échappe aussi grâce à la musique jazz & groovy aux claviers: je « pianotte » et m’éclatte sur les claviers de type Fender Rhodes / Hammond… fonky!

Ma cht’ite sélection sur le compte Spotify de Horse Pilot :

  • Osez Joséphine – Alain Bashung
  • Praise You – Fat boy Slim
  • Nightcall – Kavinsky
  • L’hôtel particulier « Melody Nelson » – Serge Gainsbourg
  • Get lucky – Daft Punk, Pharrell Williams & Nile Rogers

 


Un grand merci à Charles pour cette interview. À bientôt pour une nouvelle présentation. 😊