Dylan Laiken : quand équitation rime avec lien social

17 août 2018

Jeune cavalière passionnée et impliquée dans différentes associations, Dylan Laiken est l’une des meilleures cavalières Enfant de saut d’obstacles de l’Amérique du Nord. Elle est aujourd’hui une véritable inspiration pour bon nombre de jeunes américains. Rencontre avec cette cavalière déterminée et ambitieuse.

Quelle est ton histoire avec Horse pilot ? Comment as-tu connu la marque ?

Il est parfois très difficile de trouver des vêtements d’équitation qui nous vont vraiment parfaitement. J’ai essayé de nombreuses marques et c’est Horse Pilot qui m’est apparue comme la plus adaptée et la plus confortable. En plus, j’adore les couleurs et les designs !

Quels sont les avantages et les forces de la marque et de ses produits selon toi ?

J’ai l’impression qu’Horse Pilot se soucie vraiment des cavaliers et de leur confort, de même qu’elle fait attention aux détails de chacun de ses produits. Pouvoir personnaliser sa veste est également un avantage considérable car personne n’a la même et pouvoir porter quelque chose de spécialement conçu pour vous, c’est vraiment formidable.

Dylan Laiken cavalière américaine de saut d'obstacle

Quel est ton produit horse pilot favori et pourquoi ?

La veste Aerotech en bleu royal ! J’adore la vivacité de la couleur et je me sens fière et unique quand je monte en compétition avec cette veste.

« Horse Pilot devrait être présentE dans tous les magasins équestres des états-unis ! »

Peux-tu nous parler de la place d’horse pilot aux états-unis ?

Horse Pilot devrait être présente dans tous les magasins équestres des États-Unis ! J’étais très contente quand j’ai su que notre magasin local (DaMoore’s) distribuait la marque. Le rapport qualité/prix est bien meilleur que la plupart des autres marques ici et on sent vraiment la différence au niveau de la qualité.

Comment t’es venu cette passion pour les sports équestres ?

J’avais 3 ans et demi lorsque je suis montée sur un cheval pour la première fois avec ma maman et ça a été le déclic ! Ma maman était une cavalière de western lorsqu’elle était jeune, elle faisait également de la compétition donc j’ai grandi dans cet environnement toute ma vie. L’année de mes 6 ans, j’ai eu la chance d’avoir un poney à Noël et j’ai commencé la compétition en Hunter. C’est à l’âge de 9 ans que je me suis lancée dans la compétition de saut d’obstacles.

Parle nous de ta carrière équestre ?

Il y a un an, j’ai représenté la Zone 10 (aux États-Unis, les équipes sont regroupées en zones lors des compétitions équestres, on parle ici de la zone comprenant les états de la Californie et du Nevada, ndlr) dans l’équipe américaine des championnats nord-américains de la FEI à Saugerties (état de New York). J’ai été la seule cavalière de l’histoire à gagner l’or en individuel et en équipe dans la catégorie Enfant. J’ai été récompensée en novembre 2017 à Las Vegas lors du National Horse Show pour mes deux médailles et j’ai également reçu un brassard indiquant que j’étais la meilleure cavalière Enfant nord-américaine. Grâce à ces deux victoires lors des championnats, j’ai eu l’honneur de participer à des compétitions sur les côtes Est et Ouest comme par exemple Wellington, the Hampton Classic, The Oaks, Balmourel, Equifest, Verdugo Hills, Gold Coast et pleins d’autres encore. J’ai également remporté mon premier Grand Prix à l’âge de 13 ans lors du Portuguese Bend National Horse Show l’année dernière en Californie.

Ton prochain objectif ?

Je voudrais concourir en équipe Junior pour l’équipe américaine.

« Devenir un mentor pour les enfants du programme »

Peux-tu nous parler du programme ‘Youth ambassador’ ? Quel est ton rôle ?

Le centre Hollenbeck pour les jeunes créé des opportunités pour les jeunes du centre ville de Los Angeles pour qu’ils puissent participer à des programmes sportifs, éducatifs, culturels et d’enrichissements. Cela leur permet de gagner en confiance et acquérir une bonne estime de soi aujourd’hui pour un avenir meilleur. En tant que jeune ambassadrice 2018, je serai volontaire dans l’organisation tout au long de l’année et je deviendrai également un mentor pour les enfants du programme.

J’espère aussi emmener certains enfants au centre équestre afin de leur apprendre à monter et de leur donner l’opportunité d’être aux côtés de chevaux afin qu’ils se rendent compte combien ils sont incroyables et comment ils peuvent changer leurs vies.

Dylan Laiken cavalière professionnelle

Tu fais également partie de l’association américaine des cavaliers de Hunter, peux-tu nous présenter cette association et ta place dans celle-ci ?

Faire partie de cette association est incroyable. En participant à ces compétitions pour les États-Unis ainsi qu’à des stages, nous apprenons des meilleurs cavaliers du monde et nous rencontrons également beaucoup de camarades et de concurrents venant de tout le pays. Nous apprenons à faire partie d’une équipe, combien c’est important de monter, non pas que pour soi et son cheval, mais aussi pour sa région. Nous participons à des tables rondes lors desquelles nous apprenons comment participer aux meilleures compétitions du monde mais aussi comment s’alimenter et nourrir correctement son cheval, comment devenir un athlète performant. C’est une immense opportunité d’apprendre autant sur le sport dans son ensemble dans un si court laps de temps avec des personnes que nous n’aurions sans doute pas pu rencontrer autrement.

 

Après son incroyable début de carrière équestre, souhaitons à Dylan une suite toute aussi bonne. On espère bientôt la voir briller au coeur de l’équipe américaine Junior !

 

Lien vers le site de DaMoore’s : http://www.damoorstackandfeed.com/